Les personnes d’origine étrangère éprouvent des difficultés à s’insérer et à s’intégrer dans le marché du travail, malgré les efforts déployés par la Belgique dans le cadre de la politique d’intégration et du marché du travail. Les outils traditionnels du marché du travail ne fonctionnent pas toujours bien pour intégrer ces personnes sur le marché du travail. Un nouvel outil qui gagne du terrain en Europe est le “mentorat pour le travail”, dans lequel un nouvel arrivant (mentee) et un volontaire connaissant le marché du travail local (mentor) sont mis en contact par l’intermédiaire d’une organisation de mentorat. Le mentor soutient le mentee dans sa démarche vers le marché du travail sur la base d’un engagement volontaire et dans une atmosphère informelle. En Belgique, il existe plusieurs initiatives de mentorat et, à différents niveaux politiques, l’attention portée au “mentorat pour le travail” est croissante.

Pour en savoir plus