MENU

  • fr
  • nl
  • en
  • Nouveau Rapport Annuel - Edition 2021 !

    Ils/elles s’appellent Siham, Gebril, Ibrahima, Gitana et Dieuleveut.

    Ils/elles sont jeunes, plein.e.s de compétences et de potentiels et d’expérience, avec envie de les utiliser pour participer pleinement à la vie sociale et économique belge. 

    Ils/elles ont des profils et des histoires très différentes, mais un point commun: ils/elles ont rencontré des obstacles dans leur recherche d’emploi parce qu’ils sont parce qu’ils sont jeunes et issus de l’immigration. Malgré tout, ils restent déterminés à trouver leur place et à poursuivre leurs rêves!

    La Belgique s’est fixé un taux d’emploi de 80% en 2030. Pour atteindre cet objectif ambitieux, l’inclusion des jeunes d’origine étrangère sur le marché du travail est un levier clé. En 2020, la Banque Nationale de Belgique a conclu que les flux d’immigration des cinq dernières années ont eu un impact positif sur le PIB belge, et que cette contribution dépend fortement de la possibilité donnée aux immigrants d’accéder au marché du travail. Du côté du secteur privé, le lien entre la performance financière d’une entreprise et son engagement en matière de diversité est désormais également établi. 

    Alors si on arrêtait de se priver de cette fabuleuse source d’énergie créative et productive? Si on offrait à tous ses jeunes des perspectives d’avenir? Si on construisait un demain où chacun à sa place, quel que soit son âge, son origine ou ses croyances? 

    Nous pouvons mettre fin aux inégalités structurelles qui persistent depuis des décennies envers ces jeunes. Les écouter, c’est la première étape vers le changement! Pour la suite du plan d’action, retrouvez nos recommandations dans notre rapport d’expérience.

    Ibrahima

    Je me nomme Ibrahima, je suis de la Guinée Conakry, depuis l’enfance je rêve de faire de la télécommunication.

    Dans cet épisode, Ibrahima raconte son départ forcé de la Guinée, son arrivée à Bruxelles en mai 2016, et son envie forte d’enfin réaliser ce rêve … et puis, les obstacles qui se sont dressés: Comment trouver le chemin à suivre? Comment comprendre le grand casse-tête administratif? Comment faire pour exister et enfin trouver sa place?

    Y’avait pleins de trucs que je connaissais pas, c’est pas le même système que chez nous… Venir directement dans un autre pays comme ça, tu vas voir tout bleu devant toi. Il faut quelqu’un pour expliquer comment ça marche pour t’en sortir parce que c’est 2 mondes totalement différents.”

    ↗️ Spotify | Apple Podcasts | Soundcloud

    image

    Sihame

    “​​Je me suis rendue que j’étais prête à accepter des emplois en-dessous de mon niveau de compétence, je veux juste travailler et avoir une expérience…”

    Pour Sihame, un master en poche et une détermination à toute épreuve, tout devait aller comme sur des roulettes. Et pourtant… Elle raconte dans cet épisode les nombreux freins qui sont venus retarder ses ambitions et mettre à mal sa confiance en elle.

    “On nous le disait dans nos familles: ‘vous devez faire plus que les autres, vous devez travailler plus que les autres’… Mais on les croyait pas, on était naïves!”

    ↗️ Spotify | Apple Podcasts | Soundcloud

    image

    Dieuleveut

    “On a fait des études, on aime ce pays. C’est mon deuxième pays, on veut bien participer au développement de ce pays d’une manière ou d’une autre. Quelque part, on arrive pas à donner ce qu’on a.

    Forcé de quitter le Congo, Dieuleveut a dû laisser derrière lui sa famille, sa femme et son nouveau-né. Plein de compétences, d’envie et d’énergie, il doit pourtant vivre une attente douloureuse pour avoir une chance de revoir un jour sa femme et son fils et construire son futur en Belgique.

    ↗️ Spotify | Apple Podcasts | Soundcloud

    image

    Gitana

    La démarche était plus difficile que je le pensais. J’ai laissé de côté la reconnaissance de diplôme et j’ai pris le travail le plus rapide pendant la pandémie… C’était un travail de femme de ménage.

     Titulaire d’un doctorat, Gitana n’imaginait pas qu’en quittant le Brésil pour la Belgique elle devrait se réinventer complètement pour pouvoir gagner sa vie. Elle raconte les difficultés de s’en sortir seule dans le labyrinthe des procédures des reconnaissance de diplômes…

    ↗️ Spotify | Apple Podcasts | Soundcloud

    image

    Gebril

    Essayer de trouver un job ou une formation quand on ne maîtrise pas bien la langue du pays dans lequel on vit est un parcours du combattant. C’est ce que raconte Gebril, originaire de Libye, qui doit repartir d’une feuille blanche en arrivant en Belgique.

    Quand j’ai reçu mon statut de réfugié,  j’ai pensé que les difficultés étaient finies, mais j’ai capté que les grandes difficultés commencent après ça!

    Comment s’y retrouver dans les méandres administratifs? Où chercher les (bonnes) infos?

    ↗️ Spotify | Apple Podcasts | Soundcloud

    image