Faire un don
  • fr
  • nl
  • en
  • DUO for a JOB implanté à Liège aussi

    LILY PORTUGAELS - La Libre, 05 juin 2017

    Pour aider concrètement des jeunes à trouver un emploi.

    S’il est un aspect particulièrement préoccupant dans le contexte socio-économique qui est le nôtre actuellement, c’est bien l’emploi des jeunes. D’autant qu’aux problèmes des jeunes Belges sont venus s’ajouter, plus aigus encore, ceux des jeunes issus de l’immigration. Des jeunes qui, souvent, en fuyant leur pays ont aussi interrompu brusquement leurs études ou leur carrière professionnelle.

    Un jeune et un senior

    Nous sommes généralement bien conscients de ces problèmes. Nous nous apitoyons, nous compatissons puis nous nous replongeons dans ce qui fait notre vie en nous réjouissant de vivre dans un pays comme le nôtre. En 2012, une ASBL est créée à Bruxelles par quatre trentenaires dont l’objectif est d’aider des jeunes migrants à trouver un travail. Cette ASBL vient tout juste de s’implanter à Liège.

    La formule est neuve. Il s’agit de mettre en relation un jeune chercheur d’emploi avec un (ou une) senior expérimenté, par exemple retraité ou préretraité. La collaboration qui s’instaure dans ce « duo » doit permettre au jeune, grâce à l’expérience de son « mentor » de s’intégrer plus facilement dans notre société, en découvrant la manière de se présenter, en étant informé sur les contraintes et les arcanes que nécessite la recherche d’un emploi. Après une petite formation par l’ASBL, le mentor va suivre un jeune à raison de deux heures par semaine pendant six mois. Il va avec son « mentee » (terme anglais qui désigne celui ou celle qui est sous la protection d’un mentor), définir un projet professionnel, chercher des offres d’emploi, apprendre à passer des interviews, informer sur les codes qui régissent certains secteurs d’activités et qui font la culture de notre pays. Pendant tout ce temps, l’ASBL est à la disposition du mentor pour l’aider à progresser dans les relations au sein du duo.

    Evolution encourageante

    Depuis le début des activités en 2013, 487 jeunes ont été accompagnés par près de 300 mentors. Près de la moitié de ces jeunes sont repris sur l’année 2016, ce qui témoigne de l’évolution des activités de DUO for a JOB. 95 % des mentors recommencent des accompagnements après avoir mené à terme un premier duo. Jusqu’à présent on compte 44,8 % de femmes et 55,2 % d’hommes chez les mentors. Pour 2017, avec la création d’antennes à Liège et à Anvers, l’objectif est de créer 550 « duos ».

    Ces chiffres peuvent paraître une goutte d’eau dans l’océan des milliers de jeunes demandeurs d’asile. C’est le moment de se souvenir de l’abbé Gerratz et de l’action qu’il menait avec la Maison heureuse pour accueillir des jeunes en détresse. Il y avait souvent des ratages chez ses jeunes protégés : « Si, disait-il, quand je mourrai, je peux dire que j’ai sauvé un seul de ces jeunes, ma vie n’aura pas été inutile ».

    On pourrait se dire la même chose pour DUO for a JOB.

    –> Rens. : http://www.duoforajob.be ou http://www.duoforajob.be/fr/brochures-et-rapports ou tel : 0474.82.50.25 ou 0460.97.10.29

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *